Compostage

LE SAVIEZ-VOUS ?


Il est préférable d'incorporer le compost à la surface du sol, en l'étalant entre les rangs de légumes ou au pied des arbustes et des fleurs. Un léger ratissage suffit à le mélanger à la terre.

L'automne et le printemps sont les périodes idéales pour épandre le compost, car les vers de terre sont très actifs et auront tôt fait de l'enfouir et de le transformer en humus.

Comment fabriquer un bon compost

 

DIVERSIFIER LES APPORTS


Vous devez maintenir des apports de déchets azotés, carbonés, humides, secs, grossiers et fins. «Verts et humides» (fleurs fanées, restes de repas, herbe...) apportent l’eau, la nutrition aux organismes dé-compositeurs «brunes et secs» (feuilles mortes, branchage...) permettent l’aération.

 

AÉRER, BRASSER

Pour accélérer son développement et l’homogénéiser, le compost doit être régulièrement oxygéné. Il est donc nécessaire de mélanger les nouveaux apports de déchets aux anciens. En mélangeant, vous éviterez les mauvaises odeurs et le blocage de la fermentation.

 

HUMIDIFIER


Le compost doit toujours conserver son taux d’humidité. Il est donc nécessaire de l’arroser légèrement sans excès d’eau, ce qui ralentirait son évolution et engendrerait de mauvaises odeurs.

 

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Le compostage

Le compostage est une technique simple et économique pour valoriser de nombreux déchets (restes de fruits et légumes, mouchoirs en papier, journaux, feuilles mortes...) que nous produisons dans notre vie quotidienne.
Il s’agit de les laisser fermenter pour que des micros organismes (champignons microscopiques, bactéries...) transforment la matière organique en humus, appelé COMPOST. Il peut être réalisé grâce à un tas dans un coin du jardin ou dans un bac spécial conçu pour cet effet. Obtenir un bon compost n’est pas difficile ; il suffit simplement d’observer quelques règles simples diversifier les déchets, surveiller l’humidité et broyer les gros déchets.
Le compost jeune (3 à 6 mois) peut être utilisé comme paillage, en couches minces. Le compost mûr (de 6 à 12 mois) a un effet amendant et fertilisant.

Pourquoi composter ?

 

Parce que c'est écologique !


Le compostage « à la source » permet de limiter les quantités de déchets à transporter et à traiter. Près d’un tiers du contenu de notre poubelle peut être éliminé naturellement grâce au compostage. Fabriquer soi-même son compost permet de réduire l’utilisation d’engrais chimique.


C'est économique !


Le compostage individuel ne coûte rien à l’usager, hormis d’avoir un composteur. Cela diminue le coût des ordures ménagères.


C'est utile !


Le compost restitue au sol la matière organique et les éléments nutritifs nécessaires à la croissance des plantes.

Les déchets pour le compost

Les déchets de cuisine


Epluchures de fruits (excepté celles des agrumes) et légumes, restes de repas, marc de café, thé en vrac, pain rassis….


Les déchets de jardin


Fleurs fanées, feuilles mortes et tontes, déchets du potager, tailles de haies…

A éviter : Les grosses branches, les noyaux, les pelures d’agrumes… trop longs à se décomposer. Les os, arrêtes ou débris de viande, peuvent dégager de fortes odeurs.